Trets

La Ville de Trets, à laquelle s’est substituée la Communauté du Pays d´Aix, a confié à la SEMEPA une convention dite de restructuration du centre ville. Lancée en 2004, elle se poursuivra jusqu´en 2010.

Le but de l´opération c´est principalement la restauration d´immeubles très dégradés ou à l´abandon, ainsi que le traitement de l’habitat insalubre (procédure spécifique) ; à noter que le centre est « un site inscrit ».

Les moyens mis en oeuvre sont :

·         l´acquisition d´immeubles par voie amiable ou par préemption ;

·         leur cession, après définition d’un programme de travaux, à des investisseurs privés (selon les « mécanismes » De Robien ou Borloo dans l’ancien) ou à des organismes HLM ;

·         la suppression de l´habitat le plus dégradé ;

·         la réhabilitation de logements par la SEMEPA à des fins de relogement provisoire ou définitif, mesure qui complète la procédure de résorption de l’habitat insalubre mise en place.

Les principaux îlots concernés sont, pour la RHI, Paul Bert et Ledru Rollin, la Grande Pujade, et les immeubles place Audric, rue Lemée, rue du Premier Mai, rue Hoche…

Un protocole de lutte contre l’habitat indigne et la vacance, est en cours de signature entre la Ville de Trets, le Conseil Général, la Région Provence Alpes Côte d’Azur et la Communauté du Pays d’Aix.

Cet ensemble de moyens complète l’action de la Ville, orientée vers le traitement des espaces publics.

L’action en réhabilitation telle que commencée et organisée sur les années à venir porte sur 76 logements dont environ la moitié en logements sociaux. A laquelle il faut ajouter les incitations aux propriétaires prévues au protocole, soit 60 logements.

Un partenariat efficace a été, là aussi, mis en place au bénéfice du centre ville, réunissant la Région, le Département, la Communauté du Pays d’Aix et bien entendu la Ville de Trets.